FESTIVAL FEMMES EN SCENES
VENDREDI 3 MARS
THEATRE FRANCIS GAG

INAUGURATION DU FESTIVAL
9ème édition
19H00
VIDEO
Butterfly Soul
Cie Humaine

 
Scénario, caméra et montage -  Eric Oberdorff - Danseuse / comédienne - Cécile Robin Prévallée Chorégraphes - Eric Oberdorff et Cécile Robin Prévallée - Musique originale, composition et interprétation - Merakhaazan - Costume - Philippe Combeau
 

Butterfly Soul explore et raconte l’état de fragilité de l’artiste lorsqu’il crée. Son esprit agit à ce moment-là comme un papillon, quand il vole de manière désordonnée et aléatoire d’une idée à l’autre, entre hésitation et fulgurance, essayant de résister au vent et au doute. Mais lorsqu’on prend un peu de recul, on s’aperçoit que ce vol erratique a un sens. Quels que soient ses détours, le papillon se dirige vers une destination mystérieuse, que lui seul connaît.
Production Compagnie Humaine en collaboration avec le Festival de Danse de Cannes 2011.
Butterfly Soul a été sélectionné pour de multiples festivals internationaux dont le ‘Short Film Corner’ du Festival de Cannes 2012.

https://vimeo.com/33526532
 


19H30
THEATRE-CREATION
24 heures de la vie d'une femme 
de  Stefan Zweig
Collectif Femmes en Scènes
 
Mise en scène, adaptation et vidéo - Pascal Renault
Comédienne - Françoise Nahon - Violoncelliste - Marjolaine Alziary
Musique additionnelle - Elisa Munoz - Scénographie -Tony Munoz

 

 
24 heures de la vie d'une femme est une nouvelle de l'écrivain autrichien Stefan Zweig, traversée par un thème récurrent : la passion. Jamais il n’a montré avec autant d’intensité cet inconnu caché au fond de chacun d’entre nous, guettant son heure pour jaillir et tout bousculer.
L’héroïne, riche et belle, veuve et déprimée recherche l’excitation des autres pour ne pas   avoir l’impression d’être morte. Elle tombe amoureuse de deux mains fines, puissantes, expressives, tendues, nerveuses : celles d’un jeune homme qui perd au casino. S’ensuit une incroyable  odyssée : en 24 heures, elle devient une autre femme que celle qu’elle a été pendant quarante ans. Elle se surprend et nous surprend à chaque seconde.

 
"Pour adapter cette nouvelle à la scène, j’ai recentré le récit sur la confession de cette  femme qui va provoquer un séisme intérieur et un choc émotionnel dévastateur. Son aveu devient alors magnétique et incandescent. " Pascal Renault
 
 
sur invitation uniquement, réservations confirmées en fonction des places disponibles


Le spectacle sera suivi d'un cocktail offert par la Ville de Nice

réservations

femmesenscenes@gmail.com